Eugène Atget Paris sera toujours Paris

, par aKa

En août 2013, dans le cadre de son programme Open Content, l’institution culturelle et philanthropique américaine J. Paul Getty Trust ouvre sa collection et donne ainsi accès à près de cinq mille œuvres numérisées du domaine public (en haute définition). Focus sur la cinquantaine de remarquables reproductions du photographe Eugène Atget.

Trait d’union entre le XIXe et le XXe siècle, Eugène Atget est avant tout célèbre pour ses images d’un Paris fantomatique et disparu. Au moment même où la photographie cherchait à faire art, il a minutieusement et systématiquement arpenté la ville pour nous offrir des clichés sans effet où l’homme n’est souvent présent que dans son action de transformation de la nature. Peu reconnu de son vivant, il a été découvert par les surréalistes, dont Man Ray et Berenice Abbott. Cette dernière dira ainsi de lui : « On se souviendra d’Eugène Atget comme d’un historien de l’urbanisme, d’un véritable romantique, d’un amoureux de Paris, d’un Balzac de la caméra, dont l’œuvre nous permet de tisser une vaste tapisserie de la civilisation française. »

Les photographies de la collection Getty illustrent bien l’absence de style devenu style et le projet documentaire d’Eugène Atget.

Avec une spécificité pour les parcs et jardins...

On notera, fait assez rare, la présence de personnages sur un certain nombre de clichés. Qu’ils prennent volontairement la pose...

...ou que la pause les prenne.

Jusqu’à disparaître complètement.

On pourra également consulter les images hautes résolutions d’Eugène Atget dans la catégorie ad hoc de Wikimedia Commons.

Voir en ligne : Eugène Atget, collection J. Paul Getty Trust

@RomaineLubrique

« Domaine Public »