Le Journal d’Anne Frank à télécharger (illégalement) aussi chez nous Anne, ma sœur Anne, mais quand donc entreras-tu dans le domaine public ?

, par aKa

Edit du 5 janvier 2016 : Comme la députée Isabelle Attard, nous avons décidé de remettre le Journal d’Anne Frank dans son intégralité en téléchargement mais dans sa version originale en néerlandais. Le titre de ce billet devrait plutôt s’appeler désormais : Le Journal d’Anne Frank à télécharger (légalement) aussi chez nous. En attendant une libre traduction française qui ne devrait pas tarder à arriver ;)

Edit du 5 novembre 2016 : L’illégalité (assumée) n’a tenu qu’un temps. Suite à une mise en demeure d’Hachette, nous avons décidé de retirer de notre site les versions numériques à télécharger du Journal d’Anne Frank. Rendez-vous le 1er janvier 2016...

Solidaire du billet initial Chère Anne Frank d’Olivier Ertzscheid, vous trouverez ci-dessous en libre téléchargement la version intégrale du Journal d’Anne Frank. C’est illégal. Nous l’assumons et nous vous invitons à en faire de même si vous partagez notre indignation.

70 ans après la mort tragique de son auteur, Le Journal d’Anne Franck devait en effet entrer dans le domaine public le 1er janvier prochain. On se faisait une joie de voir ce témoignage, véritable patrimoine littéraire de l’humanité, rejoindre ainsi le bien commun.

Mais tel ne sera finalement pas le cas, les ayants droit ayant semble-t-il trouvé une parade juridique pour allonger plus que sensiblement la durée du droit d’auteur et maintenir Anne Frank (qui n’a évidemment pas eu de descendance) sous contrôle. C’est parfaitement résumé chez Calimaq qui participe lui aussi au mouvement.

Il est des moments où il faut avoir le courage de se mettre en dehors des clous pour dénoncer et espérer voir évoluer une situation.

« Je ne veux pas, comme la plupart des gens, avoir vécu pour rien. Je veux être utile ou agréable aux gens qui vivent autour de moi et qui ne me connaissent pourtant pas, je veux continuer à vivre, même après ma mort ! »

Anne Frank - Journal - 1942

Ils participent avec nous à cette symbolique désobéissance civile du droit d’auteur :

Vous nous rejoignez ?

@RomaineLubrique

« Domaine Public »

Mots-clés