« Misirlou », des Mille et une nuits à Pulp Fiction - commentaires