Un drame chez les fantoches d’Émile Cohl, mis en musique par Véronique Boukali #SiliconValois

, par aKa

Le 26 mai dernier, nous avons participé à un atelier dédié au domaine public lors de l’opération Silicon Valois organisée par le ministère de la Culture.

À cette occasion, Véronique Boukali a mis en musique un court métrage d’Émile Cohl, véritable pionnier de l’animation [1], illustrant par là-même la possibilité de créer une œuvre dérivée à partir du domaine public.

Réalisé en 1908, Un drame chez les fantoches est un court métrage de 4 minutes qui se situe à mi-chemin entre l’expérimentation et le sketch théâtral.

Quatre fantoches, tracés à la craie, nous offrent ce drame plein de mystère. Terreur sur la ville : un malfaiteur s’en prend aux bonnes gens et trouble l’ordre public. Il poursuit les femmes de son couteau dans les rues, voire même chez elles ! Des gardiens de la paix ont beau sauver les femmes en détresse et mettre l’affreux personnage sous les verrous, il parvient tout de même à faire régner le désordre... Mais tout finira bien, grâce à l’action d’une curieuse baguette magique.

Il y a du guignol et du conte de fée dans ce petit film de quelques minutes, bel ancêtre du cinéma d’animation. Des dessins très simples mais très expressifs, qui explorent déjà le fondu enchaîné, le montage et la transformation magique des formes à l’écran.

Voir en ligne : D’autres morceaux de Véronique Boukali

@RomaineLubrique

« Domaine Public »

Mots-clés